Un exercice simple pour voir le verre (de sa vie) à moitié plein (car c'est souvent le cas)

1% better every day - DailyMax #141

Au sommaire de cette newsletter :

  1. Le temps qui passe (trop) vite

  2. Un travail de mémoire pour remplir le verre (un souvenir à la fois)

  3. Six mois au Mexique : un verre bien rempli au final !


Le temps qui passe (trop) vite

Je suis parti de Paris Charles de Gaule le 29 décembre 2020 et j’y suis revenu le 27 juin 2021. 180 jours passés à une vitesse folle. Je suis toujours halluciné par la perception du temps qui passe lorsqu’on le regarde “de loin”, sans rentrer dans le détail qui le compose.

Dans l’avion retour, je regardais par le hublot, après une sieste de 9h20 (oui, dormir est mon super-pouvoir), en me demandant où étaient passés ses 6 mois au Mexique. Mes premières pensées m’ont emporté vers un ciel gris : le temps qui passe (trop) vite. Pris à mon propre jeu, j’ai commencé à voir le verre à moitié vide…

C’est dans ce genre de moment, que je réalise que le coaching, lorsqu’il est bien fait, est un échange à double sens, et apporte de la valeur à la personne qui reçoit le coaching tout comme le coach qui transmet son savoir. J’ai repensé à mon client que j’accompagne depuis 2 mois pour l’aider à voir le verre à moitié plein. Alors qu’il a tout pour lui à l’âge de 29 ans (c’est une partie du problème), comme le succès, des projets ou super forme physique, il n’arrivait pas à voir “tout” ce qu’il avait déjà accompli.

Il est (trop) facile de voir ce qu’on a pas

J’ai compris que je me trouvais dans le même problème que lui, le regard perdu dans les nuages qui entouraient l’avion. Il est facile de voir ce qu’on a pas ou ce qu’on aurait dû faire, car c’est souvent les premières choses auxquelles on pense.

J’ai donc décidé d’appliquer les mêmes conseils que je lui ai donné : prendre le temps de faire le bilan, le bilan de tout ce qui a été accompli depuis le début de l’année.

Cet exercice simple est particulièrement efficace pour changer sa perspective sur le “verre”. Il vous suffit de définir une période, comme “depuis le début de l’année” ou sur les 12 derniers mois, voir pourquoi “depuis le début de notre relation”, et faire un travail de mémoire.

Un travail de mémoire pour remplir le verre (un souvenir à la fois)

Je vous recommande de prendre l’album photo de votre téléphone pour vous aider à vous rappeler. Même si 80% des photos ne seront pas liées à un “accomplissement”, cela vous procurera sûrement du plaisir à les revoir et vous trouverez des bonnes occasions d’en envoyer quelques unes à vos ami.es pour les aider (eux aussi) à réanimer les bons souvenirs.

C’est une longue intro pour un exercice relativement simple, j’espère que vous ne vous attendiez pas à quelque chose de complexe ! Tout comme, la suite de cette newsletter est avant toute chose, “un exercice pour moi” (que je partage avec vous!). Vous n’allez pas apprendre grand chose en découvrant tout ce que j’ai accompli pendant 180 jours au Mexique.

En revanche, moi je suis passé de 4/10 à 8/10 sur l’échelle du bonheur, entre le hublot et cet exercice de mémoire (juste après cette photo!). Et ça, c’est cool !

Si vous aussi, vous avez un petit passage à vide, n’hésitez pas à m’écrire, je peux vous aider à pousser vos nuages gris pour éclaircir le ciel grâce à des exercices simples et pratico-pratiques pour mettre en place des actions qui vous rapprochent de l’objectif !

>> m'envoyer un message <<


6 mois au Mexique : un verre bien rempli au final !

Dès que vous voyez un mot ou une phrase soulignés, c’est qu’il s’agit d’un lien cliquable. Donc n’hésitez pas, même si la curiosité est une vilain défaut :)

  • Fêter le nouvel an dans un pays étranger // avec son pote, sa copine, des tacos et une bouteille de mezcal. Être couché à 00h01, check!

  • Avoir ma copine (depuis 2 mois) qui me rejoint au Mexique // Après seulement 2 mois, elle décide de me rejoindre sur un coup de tête pour venir vivre avec moi (elle est digital nomade). Gros moment de joie. À ce moment là, on y croit fort !

  • Se faire larguer après 2 mois à l’étranger // notre idylle est montée aussi vite qu’elle est redescendue. Elle s’est terminé en un claquement de doigt par “Just simply incompatible. Take care of you.”

  • Passer +500 jours à l’étranger // je voyage maintenant depuis 18 mois à travers le globe. Après 6 mois en Australie et Nouvelle-Zélande début 2020, j’ai enchainé avec France et Espagne, pour me poser 4 mois au Portugal, avant de re-décoller vers le Mexique. Quand je revois le parisien enraciné que j’étais il y a encore 2 ans, je n’arrive toujours pas à y croire…

  • Devenir Digital Nomad // Le 26 janvier 2021, je me suis challengé à devenir Digital Nomad en 100 jours. Après plusieurs phases de réflexions documentées sur ma newsletter (ici ou ), j’en suis arrivé à sortir mon offre de coaching en ligne : www.allomax.fr !

  • Découvrir un nouveau pays : le Mexique // Après un démarrage par Playa Del Carmen et Tulum (le pire endroit du Mexique!) situé dans le Quintana Roo (côte atlantique), j’ai rapidement migré dans le Yucatán (toujours côte atlantique). Ne trouvant pas mon bonheur, j’ai rejoins la côte pacifique pour 3 mois à Sayulita et San Pancho (Nayarit). Ce n’est que début mai que je trouve ma ville de coeur : Oaxaca. Ps : j’ai fait des Stop&Gos à Mexico City, ce fût fort plaisant !

  • Faire mon premier (et dernier) tatouage // Complètement impensable il y a encore 1 an. J’ai eu la révélation de mon tatouage lors de mon passage dans l’autre monde avec la cérémonie Bufo Alvarius. Je vous raconte l’histoire derriere le tatouage > ICI. Je n’en reviens tjrs pas d’avoir les deux bras tatoués ! (ma mère non plus)

  • Faire une course de 18km en pleine jungle avec D+1270m // Franchement, je n’en reviens toujours pas d’avoir réalisé cet exploit physique. Pourquoi ? Car je sortais tout juste d’un covid. J’étais complètement KO avant même de commencer la course, mais on avait déjà pris nos billets et cela faisait plaisir à mon amie que je sois là en support. Au final, je fus si lent, que je l’ai pas vu pendant 3 heures 41 minutes.

  • Faire une cérémonie “Bufo Alvarius” // Si vous êtes abonné.es depuis quelques semaines à ma newsletter, vous avez sûrement vu passer ma participation à une cérémonie « Bufo Alvarius ». Clairement, l’expérience la plus intense de toute ma vie, sans comparaison possible.

  • Faire mon propre chocolat noir // Ce qui devait arriver, arriva ! En tant que grand consommateur de chocolat depuis tout petit, il était sûr et certain que j’allais finir par faire un tour dans une fabrique de chocolat. (voir la vidéo)

  • Trouver le CTO De Timeleft // Après avoir posté une vidéo sur mes réseaux sociaux en expliquant notre besoin et la vision de notre société, j’ai reçu pas mal de candidatures. On fût vraiment soulagé d’avoir des bons profils interessés par notre aventure, car c’était vraiment le sujet (trouver un bon CTO disponible) qui nous faisait peur. Après 4 semaines d’échanges, c’est Martin Donadieu qui est officiellement le CTO de Timeleft ! Heureux, avec Adrien, nous sommes !

  • Faire 664,000 sauts de corde à sauter // Soit une moyenne de +3600 sauts par jour depuis mon arrivée au Mexique. Rassurez-vous, il y a un objectif derrière, à savoir “Faire un 1.000.000 de sauts de corde à sauter en 2021”. L’effet secondaire non négligeable est le maintien de mon bodyfat (voir photo) malgré tous mes excès “restaurant”, avec une moyenne de 4000 calories brulées par jour, soit un total de 720.000 en 6 mois ! #insane

  • Courir 325km en 30 jours alors que je n’aime pas ça // Autre bon challenge de “Roger” ! Pour motiver ma communauté à se mettre progressivement au sport en mars, j’ai imaginé un challenge sportif aussi simple que méchant : courir une petite distance (ex : 300m ou 700m) le jour 1 et l’additionner ensuite chaque jour, jusqu’au jour 30. Résultat : j’ai couru 325km en 30 jours, dont 132km la dernière semaine, soit 18,8km par jour. #insane

  • Apprendre l’acro-yoga (20 positions flow) en 10 jours // Après avoir découvert le #AcroYoga fin avril, j'ai décidé d'appliquer ma méthode pour "accomplir n'importe quel rêve 10x plus vite que tout le monde". J'ai rendu mon envie mesurable, bloqué 1h par jour pendant 10 jours et trouver l'incroyable @soengeirnaert. Le résultat est disponible > ICI

  • Faire une lecture des cartes du tarot // Mon amie Jude possède le talent de savoir interpréter les cartes du tarot (elle fait des sessions en ligne) Elle m’a demandé si j’avais une question, j’ai répondu : “oui, qu’est ce que l’amour pour moi ?”. J’ai tiré une carte qui symbolise 2 personnes donnant de l’amour à une autre personne située dans un “tableau parfait” (photo ici). Jude m’explique que je dois arrêter de nourrir une vision parfaite du couple, pour m’ouvrir à d’autres possibilités, qui referment peut être l’amour que je recherche. Tout un programme !

  • Faire une énorme indigestion alimentaire // Désolé, mais je me dois de le noter dans mes accomplissements mexicains car ce fût la plus grosse indigestion alimentaire de toute ma vie ! J’en ai même fait une newsletter dédiée > “Une indigestion alimentaire sera toujours plus efficace qu'une bonne séance de sport (pour perdre du poids)”. Le plus hallucinant reste la perte de gras en 3 jours lié à la sous-alimentation et la continuité de mon métabolisme sur-vitaminé.

  • Aller chez les pécheurs avec un chef mexicain pour un cours de cuisine privée // Je vous ai déjà parlé de mon alimentation 95% plant-based ? J’ai adopté cette stratégie après plusieurs échecs à essayer de maintenir coûte-que-coûte une alimentation parfaitement plant-based. Si on prend 14 repas par semaine, alors 5% est le repas “exception” de la semaine, comme cette magnifique expérience offerte par mon amie Nikky. La vie est une question de balance non ?

  • Sortir Timeleft V2 (le 17 mars 2021) // On s’est retrouvé au Mexique avec mon associé pour lancer la nouvelle version de Timeleft après 6 mois de travail, avec des hauts et de bas ! Cette nouvelle plateforme a pour but de valider nos intuitions avant d’accélérer de nouveau. Nous pensons que la clé pour aider les gens à accomplir leurs rêves est de les mettre en relation avec des gens qui ont les mêmes rêves. À vous de jouer !

  • Lancement de mon offre de coaching #AlloMax // Le 26 janvier 2021, je me suis lancé le défi de devenir Digital Nomad en 100 jours, selon ma propre définition : générer un revenu en ligne stable et résiliant, depuis n’importe où dans le monde, dans le montant est supérieur aux dépenses nécessaires à la vie de tous les jours dans l’endroit où je me trouve. 160 jours plus tard, je génère en moyenne 1500 euros / mois en travaillant 1 heure par jour du lundi au vendredi.

  • Avoir 4 début de relations amoureuses // Et y croire 4 fois, pour finalement rentrer tout seul à Paris. J’ai pris le temps de comprendre ce qui n’a pas marché et de voir ce que je n’avais pas vu au début (les “redlights”). J’en ai profité pour lire des livres sur le sujet comme l’incroyable “The 5 love Langages”.

  • Apprendre l’espagnol // Je suis à +50 heures maintenant avec mon prof Renato. On a même eu l’occasion de se rencontrer “pour de vrai” autour d’une session de bastket-ball lors de mon passage à CMDX. Si vous cherchez un bon prof bilingue anglais/espagnol, foncez sans hésiter !

  • Faire une cérémonie cacao // Le cacao est utilisé comme boisson sacrée depuis des milliers d'années dans de nombreuses cultures. À haute dose, il active votre flux sanguin (côté physique) et favorise l’intuition, la compréhension de soi et l’exploration de nos mondes intérieurs (côté spirituel). En clair, si vous rajoutez un shoot de rapé, un soupçon de cannabis et une bonne musique chamanique, alors vous obtenez une parfaite atmosphère pour méditer profondément 

  • Faire 5 ateliers de respiration // La première fois, je n’y croyais pas trop. La deuxième fois, j’ai pleuré à chaudes larmes pendant 30min. La troisième fois, je suis littéralement parti en transe. Uniquement avec ma propre respiration ! C’est une expérience intense à faire au moins une fois dans sa vie (dans les bonnes conditions)

  • Acheter ma première moto café racer // Je me suis fait un GROS cadeau en avril dernier. Alors que je réfléchissais potentiellement à acheter une moto sur Sayulita, cette beauté s’est présentée sur mon chemin. Je n’ai pu résister…

  • Atteindre la meilleure forme physique de toute ma vie // La preuve en vidéo et en photo

  • Aller 5x chez le dentiste (5 dents soignées au total) // Les américains l’ont bien compris. Ils viennent se faire soigner au Mexique car le niveau de qualité est le même pour 4x moins cher. La question est vite répondue.

  • Faire 100 massages sur la plage // Oui, j’ai fait plus de 100 massages pendant mes 3 mois à Sayulita. Le luxe ultime pour 16 euros de l’heure.

  • Diminuer mes dépenses sous les 2000 euros par mois // Je joue la provoc en janvier dernier avec mon post “travailler en euros, vivre en pessos”. Mais c’est la première chose qui m’avait marqué en arrivant au Mexique : le coût de la vie est “insane” !

  • Faire 2 icebaths // Et mon petit mode d’emploi en vidéo !

  • Faire 5 trails de +15km dont le fameux “Cabo Corrientes Trail 2021” // Clairement, ce trail Cabalo à Yelapo est la course la plus dure que j’ai faite de ma vie > 18,46km avec D+1273m pour +2220 calorie brulées en 3h41 (mon activité Strava)

  • Boire des litres de margarita et des kilos de tacos // Vous savez que je mesures beaucoup de choses et bien figurez-vous que je sais combien de calories de margarita en 6 mois… +20.000 calories ! Si on part du principe qu’un verre égal 140 calories, cela represente 145 verres, 25 cocktails par mois. Damn !

  • Visiter les pyramides et les cenotes

  • Refaire du crossfit // Enfin plutôt du cross-training avec haltères dans une salle de jiu jitsu brésilien à Sayulita

  • Rencontrer des centaines de nomads // Ils sont tous en photos ici !

  • Dormir pour la première fois dans des containers // Et bien contre toute attente, c’est fort sympathique ! En revanche, la climatisation est IN-DIS-PEN-SA-BLE, car la température monte très vite dans ces boites en métal.

  • Apprendre à cuisiner le fameux “Mole Mexicain” // Si je suis honnête en regardant la vidéo, je dirai plutôt qu’on a “assisté” à la cuisine d’un mole mexicain. C’était très très bon.

  • Faire un Temazcal avec 2 chamans

  • Prendre des mushrooms // Petite déception. J’ai pris 1,5G (sur recommandation de la personne qui me les a vendu) et ce fût clairement pas assez. Je me suis senti “bien” comme après une bonne dose de CBD, mais aucune hallucination. Donc à refaire quand je reviens.

  • Dormir dans une cabane dans la montagne // Lors de notre descente vers la plage (7h de voiture), nous avons fait un stop dans les montagnes à San José Del Pacifico. Ce petit village est connu pour être l’endroit parfait pour prendre des mushrooms, autour d’un feu de camp en mangeant des marshmallows

  • Tester le CBC & THC // J’ai acheté une fiole de CBB+THC à Mazunte. Je n’avais pas conscience de la puissance du THC jusqu’à faire l’erreur de prendre 30 gouttes au lieu des 9 gouttes “max” recommandées. Ça m’a littéralement scotché sur place, j’avais l’impression d’avoir des jambes en coton et d’être en slow-motion pendant 2 bonnes heures. Après un diner dédié sur le sujet, j’ai appris à mieux doser et surtout “quand” en prendre.

  • Essayer le micro-dosing de Trichocereus Pachanoi et Mushrooms // C’est la grande mode aux USA, surtout dans la Silicon Valley. Une pratique psychédélique pour "un voyage sans risque, thérapeutique et sacré". Personnellement, même après 6 capsules, je sentais toujours rien…

  • Monter un business au Mexique avec une associée mexicaine // Je suis tombé amoureux de Oaxaca comme jamais. Cette ville m’a séduite dès les premières heures. 1 semaine plus tard, je rencontrais Jude (mon associée). 3 semaines plus tard, on signait notre première maison ensemble de 500m2 (5 chambres) pour 2 ans ! Cela permet au projet Nomad Shack de passer au niveau supérieur avec une maison qui nous ressemble, disponible toute l’année pour des retraites en tout genre. La vie est bien faite.

  • Faire le fameux trail “Mountain to Mountain” de Oaxaca // C’est une course qui me faisait de l’oeil depuis mon arrivée à Oaxaca. Je voulais réussir à monter sur la première montagne, redescendre derrière pour remonter ensuite sur la 2ème. C’est chose faite la veille du départ.

  • Perdre 4kgs en 6 mois donc 3kgs de muscle // Ce fût la suprise “mi-bonne mi-relou” en revenant chez mes parents. Je me suis re-pesé pour la première fois depuis 6 mois, donc avant le départ pour le Mexique, et le résultat fût sans appel : -4kgs sur la balance. Je pense que le plus gros impact sur ma morphologie fût le DailyMaxChallenge du mois de mars.

  • Créer 4 Nomad Shack en 6 mois // La première vers Playa Del Carmen & Tullum (Oh mon dieu que j’ai détesté), la deuxième à San Pancho, la troisième à Sayulita et la dernière à Oaxaca. Merci Mexico, ce fût un réel plaisir !

  • Tester (sans succès) le L-Sit to Handstand // Enorme fail.

  • Réussir à augmenter ma souplesse // pour enfin pouvoir poser ma tête sur mes genoux jambes tendues

  • Passer une après-midi recouvert de boue // Pour avoir une peau aussi douce qu’un dauphin !

  • Faire 100.000 sauts de corde en 10 jours // Un des exploits physiques les plus intenses de ma vie. Faire 15.000 sauts dans la journée, cela représente 2h30 de corde à sauter. Non stop. Insane.

Allez j’arrête là, mon verre est en train de déborder ! Je pense que vous avez saisi le principe. Prenez la période de votre choix, un carnet, un stylo et votre téléphone. C’est à vous de jouer maintenant !